Imprimer

Twitter @Patriceprat

 
Imprimer

Rencontre avec le cabinet de M. FEKL sur le dumping chinois

Je rencontrerai demain matin, mardi 10 mai, le cabinet de Matthias FEKL, Secrétaire d’Etat au commerce extérieur, à la promotion du tourisme et aux Français de l’étranger pour sensibiliser le Gouvernement sur le dossier de l’obtention par la Chine du statut d’économie de marché.
J’ai été saisi de cette problématique par une délégation d’industriels du groupement AEGIS Europe qui représente 30 secteurs industriels, et notamment par Jean-Philippe Bucher, Président de la société Ferropem, basée à L’Ardoise, l’un des leaders européens du silicium.
L’octroi à la Chine du statut d’économie de marché doit en effet être décidé par la Commission européenne avant décembre 2016. Cela pourrait avoir des conséquences considérables dès lors qu’il permettrait aux Chinois d’esquiver de nombreuses procédures anti-dumping dont elle fait l’objet de la part de l’Union européenne, une sorte de « permis illimité pour pratiquer le dumping social ».
Concrètement, ce sont près de 3,5 millions emplois qui sont menacés du fait d’une baisse de 2% du PIB européen. Cela toucherait en particulier les secteurs industriels stratégiques comme le silicium, la chimie, le fer, l’acier, la céramique ou le photovoltaïque. Outre notre production du moment, c’est aussi, avec les terres rares et les métaux stratégiques, le potentiel de développement de ces industries du futur qui en jeu.
J’alerterai donc le cabinet de M. FEKL sur ces enjeux en l’interrogeant sur la position française, l’état des lieux des négociations au sein de l’UE ainsi que sur la perspective d’organiser un débat parlementaire sur le sujet. J’ajoute que la Commission des affaires étrangères auditionnera le Secrétaire d’Etat ce mercredi matin et j’insisterai une fois de plus sur la problématique de ce dossier.
Plus que jamais, il en va de notre capacité à protéger nos marchés de pratiques de dumping social et de concurrence déloyale.

alt