Imprimer

Pourquoi attendre des lois pour faire preuve "d'exemplarité" ?

Il est des principes de vie qui devraient s'imposer naturellement. Il y a une grande insouciance chez une partie des élus qui ne veulent pas admettre que les temps changent et que de nos jours, on ne peut plus pratiquer la politique comme jadis et c'est heureux.
Souvent, mon intransigeance sur ces questions m'a aussi valu des inimitiés ou des incompréhensions chez nombre de mes amis (non cumul, "conflits d'intérêt familiaux" etc).
La société évolue et nos pratiques politiques doivent aussi évoluer ! Je les ai durant ce quinquennat maintes fois dénoncées. En cela, il faut être exigeant quand il sagit de la chose publique car à terme, c'est notre démocratie qui pourra être remise en cause par nos propres excès ou abus de fonctionnement.

Imprimer

MONTEBOURG la victoire est possible en 2017

arnauddeb

Hier soir, plus de 2000 personnes étaient rassemblées autour d'Arnaud Montebourg au gymnase Jaurès à Paris. C'est dans une salle bondée et dans une ambiance surchauffée que le candidat #Montebourg2017 a exposé son projet de société en mettant l'accent sur la société du travail.
Un travail mieux partagé avec un salaire juste et pour tous. La société des 3 contrats : contrat de travail, contrat de formation, contrat d'activité qui permettront de ne plus passer par la case angoissante du chômage !
La valeur travail qui est au coeur des combats de la gauche française et des grandes conquêtes sociales. Un travail qui procure le revenu d'existence nécessaire à toute vie digne mais qui procure également "aux femmes et aux hommes un sentiment de fierté" pour paraphraser Victor Hugo.
Arnaud Montebourg s'est également clairement affiché comme le candidat du retour de la croissance car "on n'a jamais trouvé mieux pour créer de l'emploi et faire baisser la précarité" quoiqu'en disent les nouveaux convertis au "0 croissance".
Enfin, Arnaud Montebourg s'est montré déterminé pour s'attaquer "au mur des puissants" en renouant avec l'esprit du Bourget que ce quinquennat a malheureusement trop vite foulé aux pieds. Son volontarisme, sa constance et sa cohérence s'inscrivent dans les pas de l'histoire de la gauche, une gauche qui ne renonce pas et une gauche sincèrement réformiste.
Hier soir, la gauche française s'est mise à renaître loin des discours déclinistes et abrutissants des commentateurs et médias qui cherchent à nous persuader que "la gauche serait foutue", aidée en cela il est vrai par un bilan du quinquennat bien terne, souvent décevant, parfois même navrant.
J'ai désormais l'intime conviction qu'une page nouvelle à gauche est en train de s'écrire et que la victoire est assurément possible en 2017.
Hier soir, Arnaud Montebourg a redessiné le mot ESPOIR !

alt