Le diabète est une maladie cardio-vasculaire caractérisée par un excès de sucre dans le sang. Il concerne le dysfonctionnement du pancréas. Il touche près de 470 millions de la population mondiale. Le diabète se produit lorsque le pancréas n’arrive pas à produire suffisamment d’insuline, on parle de diabète de type 1. Parfois, c’est l’organisme qui a du mal utilisé l’insuline, il s’agit du diabète de type 2. Même si les patients ne peuvent pas encore guérir du diabète, ils ont à disposition un large choix de traitement pour vivre en harmonie avec cette maladie. Découvrez ici tout ce qu’il faut savoir sur le diabète.

 

Les chiffres du diabète

 

Le diabète touche des millions de personnes dans le monde. Le nombre de patients continue d’augmenter. En 2019, 1 personne sur 11 est diabétique selon la Fédération internationale du diabète. Cela représente près de 460 millions de la population mondiale. D’après l’OMS, la situation risque de s’aggraver d’ici l’horizon 2030.

En France, le nombre de cas continue de grimper. Chaque jour, 400 nouveaux diabétiques sont diagnostiqués. Un chiffre alarmant qui c

oncerne davantage les hommes (6,1 %) que les femmes (4,2 %). Le traitement du diabète fait partie des priorités du ministère de la Santé publique.

 

Comment diagnostiquer le diabète ?

 

En France, des millions d’analyses de glycémie sont réalisées chaque année. Le diabète est facile à dépister. Il suffit de réaliser un bilan sanguin de la glycémie ou du taux de sucre dans le sang. Cela permet de savoir si l’on développe ou non du diabète. Il faut savoir que si le taux de glycémie est supérieur ou égal à 1,26 g/l à jeun, cela signifie que la personne est diabétique.

Qu’est-ce que le diabète de type 1 ?

Le diabète de type 1 est lié à une anomalie de la production d’insuline. Il touche environ 7 % des diabétiques. Ce sont généralement des enfants, des adolescents et parfois de jeunes adultes. Ce type de diabète se présente lorsque le pancréas présente un dysfonctionnement. Une anomalie qui entraine la réduction ou l’absence de production d’insuline. Cette hormone est indispensable pour réguler le taux de glucose dans le sang. Pour compenser, les personnes qui souffrent du diabète de type 1 doivent prendre une injection quotidienne d’insuline. On parle de traitement insulinothérapie au moyen d’une pompe, d’un stylo ou d’une seringue.

Qu’est-ce que le diabète de type 2 ?

Le diabète de type 2 concerne près de 93 % des cas. Il touche habituellement les personnes de plus de 40 ans. Mais en France, des cas d’adolescents et de jeunes adultes ont été confirmés. Ce type de diabète est entraîné par une mauvaise hygiène de vie, un régime alimentaire déséquilibré ou encore le surpoids. Le manque d’activité physique constitue aussi une cause apparente. Ces personnes ont souvent des cellules qui utilisent mal l’insuline. Le développement du diabète type 2 est généralement discret. Pour les traitements, l’utilisation d’une pompe à insuline accompagnée d’un suivi médical aide les diabétiques à faire face à la maladie et éviter le pire.

 

Les symptômes du diabète

 

Le diabète est une maladie sournoise et silencieuse. Elle peut passer inaperçue pendant longtemps sans que le patient s’en rende compte. Une personne atteinte peut être asymptomatique des années. Toutefois, il existe plusieurs signes qui doivent alerter.

– Diabète de type 1

Les symptômes de ce type de diabète sont nombreux. Les plus connus sont soif anormale, urines abondantes, envie fréquente d’uriner, troubles de la vision, infections ou encore amaigrissement en dépit d’un appétit constant. Un dépistage régulier est recommandé pour avoir l’esprit tranquille.

– Diabète de type 2

Par rapport au diabète de type 1, le diabète de type 2 est plus sournois. Les symptômes sont presque les mêmes. On peut citer par exemple sensation de soif et de faim intense, cicatrisation lente, fatigue constante, démangeaison au niveau des organes génitaux, sensation d’engourdissement dans les pieds ou encore sécheresse des yeux. Les symptômes peuvent être absents dans le cas du diabète de type 2. Ainsi, il est toujours préférable de faire un dépistage.

 

Les causes notables du diabète

 

L’origine de la maladie demeure encore inconnue. En effet, on ignore encore les facteurs de la destruction des cellules du pancréas lié à l’insuffisance de la production d’insuline. Tout ce qu’on sait c’est qu’il est possible de vivre en harmonie avec le diabète grâce à une large palette de traitement.

Les médecins ont émis plusieurs hypothèses concernant les causes du diabète.

Les causes du diabète chez l’adulte

Le diabète de type 2 concerne spécifiquement les adultes, les personnes de plus de 40 ans. Il est souvent occasionné par une mauvaise habitude alimentaire. Le manque d’activité physique constitue aussi un facteur qui favorise le développement du diabète de type 2. On peut également pointer du doigt le surpoids voire l’embonpoint qui touche 65 à 90 % des cas diagnostiqués. Une origine héréditaire est imputée aux diabétiques de type 2. Le facteur familial est tout à fait probable. La plupart du temps, des cas de diabète du même type sont identifiés dans la famille. Ainsi, les antécédents familiaux sont des pistes non négligeables. En outre, il faut savoir que certaines populations sont susceptibles de développer du diabète que d’autres.

Les causes du diabète chez l’enfant et l’adolescent

Cette fraction de population est touchée principalement par le diabète de type 1. Ce type de diabète se développe généralement chez les enfants et les adolescents en raison d’une prédisposition génétique. Un parent proche (sœur, frère, mère, père) est atteint de cette maladie. Cependant, dans 9 cas sur 10, il n’y a pas de liens familiaux. L’apparition du diabète de type 1 est également due à des facteurs extérieurs. Il peut s’agir d’une mauvaise habitude alimentaire, le stress, la carence en vitamine D chez le nouveau-né ou encore une infection virale.

On recense aussi des cas de diabète de type 2 chez certains enfants et adolescents. Le principal facteur est le surpoids et l’absence d’activités physiques. Le diabète de type 2 chez les enfants se produit souvent par une mauvaise utilisation de l’insuline par l’organisme.

 

By mick

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *